Noix

Une Noix d'origine protégée

17 000 ans d'histoire
La noix se distingue par son contenu particulièrement élevé en acides gras poly-insaturés, principalement sous forme d'oméga-3, dont les bienfaits sur la santé cardiovasculaire, sur la mémoire et sur le moral sont démontrés scientifiquement.
L'huile de noix s'utilise en assaisonnement d'une salade mais elle peut également aromatiser légèrement les pâtisseries et relever le goût de certain plats. Elle peut même être utilisée comme agent conservateur naturel pour le fromage, en particulier les fromages de chèvre.

Le Périgord est certainement un des berceaux de la noix. La noix du Périgord est une appellation qui désigne les noix fraîches ou primeurs, les noix sèches et les cerneaux de noix produites dans plusieurs communes des départements de l'Aveyron, de la Charente, de la Corrèze, de la Dordogne, du Lot et du Lot-et-Garonne.
Elle obtient l'appellation d'origine contrôlée (AOC) en mai 2002. Depuis août 2004, l'appellation « Noix du Périgord » est reconnue par l'appellation d'origine protégée (AOP).
Il y a 17 000 ans, on trouvait déja la Noix du Périgord dans les habitations de l'homme de Cro-Magnon. Au Xe siècle, sa valeur était telle que les paysans acquittaient leurs dettes en setiers de noix. En Périgord, au XIIIe siècle, les baux étaient versés en huile de noix à l'abbaye cistercienne du Dalon. L'huile de noix était considérée comme un bien aussi précieux que l'or. C'est d'ailleurs l'huile de noix qui contribua tout d'abord à la fortune de la région. Son utilisation fut multiple. En 1730, les trois-quarts des paysans n'utilisaient que celle-ci pour la cuisine.
"L'huile de noix donne l'apparence de bouillon à l'eau chaude qui trempe la soupe" disait-on à l'époque.
Depuis, l'huile de noix a acquis ses lettres de noblesse diététiques et gastronomiques, elle s'affiche à la carte des plus grands restaurants.
source www.noixduperigord.com
Diaporama - Photos du Laboratoire et vues extérieures du Moulin